Pourquoi 80% des sociétés introduites en bourse ne réussissent pas ce défi?

Dans un article du 25 mai 2016 pour Investir.fr, Anne Barloutaud démontre que sur les sociétés introduites en bourse à Paris entre 2010 et 2013, seulement 9 sur 44 ont vu leurs cours progresser significativement. Ainsi seulement 20% des sociétés de ce panel ont transformé ce défi en une opportunité. La raison principale de ces résultats décevants est le non-respect des business plans d’introduction en bourse.


Le panel utilisé pour cette analyse porte sur l’ensemble des 44 sociétés entrées en bourse à Paris entre 2010 et 2013. Après 2 années de cotation, les performances boursières sont les suivantes :

  • Progression supérieure à 80% : 10 sociétés

  • Progression inférieure à 80% : 7 sociétés

  • Diminution : 27 sociétés

Ce bilan est très mitigé : seules 20% des introductions en bourse ont délivré une croissance significative, supérieure à 80%, de la valeur cotée des sociétés. Les « gagnantes » ont ainsi vu leur cours progresser de 84% à 490% sur deux ans.

En revanche aucune société du panel ne voit son cours progresser entre 30% et 80%. Pour les autres sociétés, le couperet tombe très vite : 7 voient une légère progression de leur cours et 27 voient leur cours diminuer, de -4% à -100%.

Pour les investisseurs, un des objectifs majeurs d’investissement étant la croissance significative du cours, on peut donc constater que 80% des sociétés n’ont pas atteint l’objectif attendu.


Raison principale de ces échecs

La raison principale de ces échecs est le non-respect des business plans d’introduction en bourse. Les investisseurs sont déçus car les promesses commerciales faites ne sont pas tenues lors de la mise en œuvre de la vision stratégique.


Puisque 80% des sociétés ont échoué à cette étape, force est de constater que la mise en œuvre d’une stratégie d’introduction en bourse n’est pas perçue par les dirigeants et les décisionnaires comme un facteur de risque primordial.


Ceci nous amène à se questionner sur la masse d’énergie et de ressources investies en amont de l’introduction en bourse par rapport à celles qui sont investie en aval.


Si rien n’est entrepris pour sécuriser l’aval de l’introduction en bourse, il y a 80% de risques que du capital humain, de la relation clients et de la valeur financière soient détruits de façon irréversible.


Non-respect des promesses commerciales


Les principales raisons pour lesquelles les promesses commerciales ne sont pas respectées sont :

  1. Méconnaissance significative des marchés attaqués

  2. Evolutions contraires du contexte macro

  3. Mise en œuvre défaillante de la stratégie


Les deux premiers points sont liés à l’étape de l’analyse externe du plan stratégique.

Le troisième point est lié à l’étape de mise en œuvre du plan d’action


Or, les délais de préparation des dossiers d’introduction en bourse font qu’il s’écoule de 1 à 2 ans entre l’écriture d’un plan d’action et son implémentation.

Solutions proposées


Les solutions que nous proposons d’appliquer sont les suivantes :

  • Lean update du plan stratégique

Outil que nous avons développé pour rapidement mettre à jour un plan stratégique ; il se fait en équipe et dans un temps limité.

  • Analyse externe dynamique

Test de robustesse de l’analyse externe, qui est un fondement de l’analyse stratégique. Il est recommandé de faire ce test avant de lancer un plan de déploiement qui va consommer des ressources humaines et capitalistiques.

  • Plan d’action dynamique

L’aspect dynamique du plan d’action permet de l’adapter en continu, d’apporter de l’agilité dans sa mise en œuvre.


Conclusion


Réussir une introduction en bourse ne se mesure pas le premier jour de cotation. Deux années après leur introduction sur le marché parisien, 80% des 44 sociétés introduites entre 2010 et 2013 ont des performances très inférieures aux attentes des investisseurs.

C’est dans la mise en œuvre réussie du plan stratégique par le respect des promesses commerciales que se mesure le succès des dirigeants et des équipes.

Pour les aider nous proposons d’utiliser trois outils :

  • Lean update du plan stratégique

  • Réalisation d’une analyse externe dynamique

  • Réalisation d’un plan d’action dynamique








Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • LinkedIn Social Icon

© 2020 by BRENNUS CONSEIL